Le soleil leur fait peur,

il faut se lever de bonne heure,

les prendre de vitesse

et leur mettre le stress

quand elles s'étirent nonchalantes

ou s'arrondissent contentes

d'un déjeuner délicieux

qu'elles prennent sous mes yeux,

les attraper sans regret

d'une main gantée

puis leur trouver une jolie fin

afin qu'elles n'assouvissent plus leur faim.

alors, les pousses d'iris découpées

et les feuilles de tulipes poinçonnées

versent des larmes de rosée

pour me remercier.