Cette année, on la rencontre sur tous les chemins de la colline

et parfois même au bord d’un bitume  laissé à l’abandon.

Le froid l’a stimulée, elle ne figure jamais dans les salons citadins

très prisés des amateurs de fleurs.

Son inflorescence semble fabriquée par un artiste,

on ne peut que s’émerveiller du travail que la nature

a fait en la créant;

elle se nomme orchidée de Robert .